Des nouvelles du Japon: Le dernier souper et autres nouvelles

Publié le

endo-lederniersouper

 

Après son divorce, la mère de Shûsako Endô semble trouver dans la religion catholique une nouvelle voie. Elle fera baptiser son fils à l’âge de douze ans. Et les deux premières nouvelles de ce petit recueil sont empreintes du catholicisme et de la relation à cette mère, qui ont profondément marqué la vie de l’auteur.

 

Les Ombres : A une terrasse, le narrateur aperçoit un vieil homme, qu’il a autrefois bien connu, mais n’ose l’aborder. Il lui adresse alors une longue lettre pour lui expliquer sa réticence.Cet homme, c’est un prêtre qui a beaucoup compté dans la vie de la mère du narrateur (et dans la sienne), un souvenir qui le rattache au souvenir de cette femme (morte alors que son fils avait 15 ans) avec qui le narrateur a eu des relations complexes, marquées par une foi sans faille et envahissante.

 

Le retour : A la mort de son frère, un homme se voit obliger de faire exhumer le corps de sa mère, décédée trente ans plus tôt.

 

Le dernier souper : Un psychiatre tente d’aider un patient alcoolique qui ne peut se débarrasser de la culpabilité d’un acte commis pendant la guerre.

 

Je ne veux pas trop en dévoiler sur ces trois textes que j’ai beaucoup aimés. Trois nouvelles fortement empreintes de l’histoire personnelle d’Endô, où l’on sent la part autobiographique forte (notamment sur les deux premières). Une jeunesse marquée par la religion choisie par la mère d’Endô qui les a à la fois éloignés et liés à jamais. La plume élégante d’Endô confère à la lecture un rythme particulier, doux et agréable, apaisant même. Trois nouvelles qui interrogent la culpabilité, le péché, le rachat sans être toutefois un plaidoyer religieux. Une première approche de l’œuvre de Shûsako Endô qui me donne d’aller découvrir d’autres textes.

 

Le dernier souper et autres nouvelles de Shûsako Endô (traduit du japonais par Minh Nguyen-Mordinoff). Editions Folio, coll. 2€/ 2003. Trois nouvelles tirées du recueil Une femme nommée Shizu (1ère édition française en 1997).


 

Un dernier livre pour terminer (dans les temps) le challenge initié par Choco.

 

challenge-In-the-mood-for-Japan

 

Un titre extrait de ma PAL et là, c'est pour Antigone!

 

defi-objectifPAL

Publié dans Des nouvelles du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

antigone 28/05/2011 21:29



Ouh, un tout petit livre de Pal ! Apparemment, il t'a plu. ;)



29/05/2011 16:57

Tout petit oui! Mais j'en ai plusieurs comme ça dans ma PAL! Et oui il m'a beaucoup plu!