Cochon d'Allemand - Knud Romer

Publié le

romer-cochon-allemand.jpg"Cochon d'Allemand", voilà ce qu'a entendu, subi, enduré des années durant dans la cour de l'école de la petite ville danoise où il est né et a grandi. Tout était sujet à brimades : son goûter parce que sa mère ne coupait pas le pain comme les Danois, le petit nom emprunt de tendresse que lui donnait sa mère, sa tenue vestimentaire, les anniversaires emprunts de tradition allemande. En dehors de l'école, la vie n'est guère plus tendre. Il subit à chaque sortie les humiliations  quotidiennes que font subir à sa mère les commerçants du quartier. Elle l'étrangère, pire l'Allemande, que l'on résume en ces années d'après-guerre en "nazie", sans même chercher à connaître son histoire.


Dans ce roman autobiographique, Knud Romer déroule le fil de son enfance, marquée à jamais par cette ascendance. Mais il explore également l'histoire familiale maternelle et paternelle. Un récit rempli de vrai amour, de blessures aussi physiques que psychologiques, le rejet et les ambitions détruites. On y croise des personnages hauts en couleurs, de belles histoires d'amour et de terribles destinées prises dans les filets de l'Histoire. Cochon d'Allemand ou comment se construire lorsque l'on vous marque à jamais au fer rouge d'un mot qui semble rassembler toutes les peurs : "étranger".

 

 

Cochon d'Allemand (traduit du danois par Elena Balzamo). Editions Les Allusifs/ 2007.

Publié dans Voyages à l'étranger

Commenter cet article

Theoma 10/03/2014 18:02


déjà noté, merci pour la piqure de rappel !

Vero 12/03/2014 12:05



Mais de rien ! Des années qu'il était dans ma LAL.



antigone 12/02/2014 20:27


J'avais adoré ce livre, lu à sa sortie. Je l'avais même fait voyager il me semble... ;)

Vero 13/02/2014 13:11



C'est effectivement un livre noté à sa sortie sur les blogs. Je ressors les vieux fichiers en ce moment et vais parcourir, mon carnet à la main, les rayons de la médiathèque qui regorgent de
plein de belles choses !