Undercurrent - Toyoda Tetsuya

Publié le

BD-undercurrent.jpgLes bains publics Tsuki no Yu réouvrent après plusieurs semaines de fermeture. Il y a deux mois, le mari de Kanae a disparu sans un mot lors d'une sortie organisée par le syndicat. Accident, disparition volontaire, départ vers un nouvel amour ? Personne ne sait ce qui a pu se passer et chacun s'interroge en chuchotant. Grâce à l'aide de Monsieur Hori envoyé par le syndicat, Kanae peut reprendre l'activité de ces bains hérités de son père. Le travail ne manque pas, il fatigue le corps et comble les manques et les interrogations de la jeune femme.

Suite à une rencontre avec une vieille amie, Kanae "engage" un détective privé à l'allure un peu louche pour tenter de retrouver son mari, tout au moins de comprendre sa disparition soudaine. Et la vie s'écoule doucement entre le travail aux bains, les quand-dira-t-on du quartier, la relation pleine de silence et empreinte d'une forme de douceur qui se développe entre Kanae et Monsieur Hori et les rapports du détective. Mais cette recherche ne se fait pas sans heurts... A la question du détective "Connaissiez-vous vraiment votre mari ?", Kanae prend conscience du fossé qui la séparait de son époux : ses silences qu'elle ne savait pas interpréter et les mensonges sur lesquels s'est construit son amour. Le connaissait-elle vraiment et au fond, se connaît-elle, elle-même, réellement ?

"Undercurrent", ce sont littéralement ces "courants sous-jacents", ceux qui agitent l'intérieur, qui nous forgent aussi inconsciemment, mais que nul ne décèle en surface - les secrets que chacun porte en soi, plus ou moins enfouis.

 

Manga d'une grande qualité, Undercurrent excelle dans l'art du non-dit et des silences. Et lorsque les façades se fissurent, c'est tout un monde violent de souffrances rentrées qui apparaît. Entre douceur et sensibilité, chaque personnage se dévoile par petites touches au lecteur et se révèle aussi peu à peu à lui-même.

Très belle réussite pour ce premier livre de Toyoda Tetsuya, auteur salué par le maître du genre Jiro Taniguchi, et qui donne envie de se précipiter sur son nouvel opus plein de promesses, Goggles paru chez Ki-Oon.

 

 

Undercurrent de Toyoda Tetsuya (traduit du japonais par Thibaud Desbief). Ed. Kana, coll. Made in / 2008

 

Publié dans Des bulles dans la mer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Laure 12/11/2013 13:20


C'est marrant, je l'avais emprunté à la bibli la veille du jour où tu as publié ton billet. Je l'ai lu hier soir, et j'ai beaucoup aimé. Un scénario riche et bien construit, beaucoup de finesse
(billet à venir si j'ai le temps)

Vero 12/11/2013 14:43



Oui oui un billet !


J'ai acheté Goggles hier... Mais j'ai une bonne excuse : une LC avec deux autres blogueuses



Anne 08/11/2013 20:09


J'aime beaucoup les tons de la couverture !!

Vero 10/11/2013 13:23



Et ce livre devrait te plaire !