Un papillon sauvage

Publié le

jeunesse-unpapillonsauvage.jpg

 

Le vieux Miky s'échappe des Papillons, la maison de retraite de Galforquin, sa ville natale. Ses pas le mènent à la bibliothèque et dans les souvenirs. C'est là qu'il a passé des après-midis d'été il y a plusieurs années. Il avait alors 14 ans et son esprit rebelle lui avait valu ces heures de punition : sous l'œil de la vieille bibliothécaire peu aimable, Miky se voit obliger de lire et de rendre, chaque jour, une fiche de sa lecture. Si ces heures de lecture imposées ne feront pas de lui un lecteur passionné, elles changeront cependant à jamais sa vie. Car le jeune Miky découvre, à la bibliothèque, un livre qui le fascine et l'interpelle, Les mines de Galforquin, et rencontre un bien étrange compagnon en la personne d'un rat érudit ! Voilà Miky transformé en véritable enquêteur-aventurier mais c'est surtout à la rencontre de lui-même et de son destin qu'il ira cet été-là.
Dans ce roman empreint de fantastique, Joëlle Ecormier fait la part belle à l'adolescence, cette période si particulière de révolte et de construction, où chacun se cherche à tâtons. C'est l'esprit difficilement domptable de Miky qui a fait de lui ce qu'il est : un cinéaste de talent qui, même à à la fin de sa vie, refuse encore et toujours les carcans. Et le « cheval au galop » qui habite Miky interroge insidieusement nos choix, notre propre adolescence, notre rébellion à nous souvent étouffée par les convenances et peut-être le manque de courage.

Roman d'initiation, roman sur la filiation aussi, Un Papillon sauvage donne un bel exemple de la force que peut engendrer un esprit rebelle parce que savoir dire non avec intelligence peut conduire à de bien belles destinées. Un livre à découvrir dès le collège et qui se savoure à tout âge.

 

Un papillon sauvage de Joëlle Ecormier. Océan Jeunesse, coll. Océan Fiction Ados/ 2011.

Publié dans kiltir péi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


Ce roman a l'air bien sympa mais peut-il vraiment plaire à une "plus tout à fait ado"? 



Répondre
V


Franchement je pense que oui. Mine de rien, il nous rappelle nos révoltes à nous, celles de l'adolescence mais les autres aussi. Et le personnage principal en vieux monsieur toujours pas très
domptable est attachant.