Cet été-là

Publié le

olmi-cetetela

 

Depuis plus de quinze ans, des amis ont pour habitude de se retrouver l’été dans une maison au bord de la mer : deux couples Delphine et Denis, Marie et Nicolas et leur amie Lola qui, elle, amène chaque été un nouvel amant. Cette fois, c’est Samuel qui l’accompagne, 12 ans de moins que Lola et un an de relation suivie. Mais cet été-là, les failles se font jour. Les corps vieillissent, les enfants s’éloignent et les couples s’effilochent.

Delphine et Denis ne s’entendent plus, ils tentent de faire bonne figure mais la tension est palpable. Nicolas est affaibli physiquement bien qu’il ne veuille pas l’admettre. Et la carrière de comédienne de Marie ne se limite plus qu’à des rêves déçus. Quant à Lola, l’engagement continue de l’effrayer alors que Samuel s’accroche, conscient pourtant que cet été sera sûrement pour lui le premier et le dernier. L’arrivée dans ces vacances (presque) bien huilées d’un étrange adolescent qui se lie avec la fille de Delphine et Denis va réveiller chez certains les secrets enfouis et va faire vaciller l’apparent équilibre.

On retrouve ici un thème cher à Véronique Olmi : celui de l’exploration du couple et de son intimité. Elle traque les petits gestes, les petites phrases, les agacements, le temps qui passe, les compromis, les non-dits, les blessures. Et de ce point de vue-là, c’est plutôt réussi. Pourtant l’ensemble ne m’a pas convaincu et j’ai du mal à l’expliquer. J’ai aimé ces histoires de couple, l’intrusion dans leur relation. Chacun à sa manière nous parle, nous interpelle, nous interroge. Mais le roman en lui-même ne réussit pas à me séduire, à former à mes yeux un tout cohérent. Et j’en suis ressortie un peu dubitative, sans avis tranché. La présence du jeune adolescent est peut-être un peu trop surfaite et finalement pas si intéressante que ça au regard des histoires intimes, qui, elles, ont une vraie profondeur. Une lecture en demi-teinte, donc, à l'image de celle du précédent opus de Véronique Olmi, Le premier amour.

 

Cet été-là de Véronique Olmi. Editions Grasset/ 2011.

Publié dans Voyages en France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Géraldine 25/08/2011 22:09



Je viens de terminé ce livre, mon premier Olmi.... j'ai adoré... C'est parfait, car j'ai premier amour dans ma PAL !



Laure 05/03/2011 16:00



Je l'ai commencé il y a quelques semaines... il s'est vu recouvrir par d'autres sur la table de chevet, je ne sais pas si je le finirai... (impression de déjà vu, déjà lu, de ronron tranquille,
dommage !)



Vero 06/03/2011 09:56



;-)


J'y retourne à chaque nouveau livre avec l'espoir de retrouver la Véronique Olmi qui m'avait tant séduite sur les précédents livres (pièces & romans) mais force est de constater que je suis
plutôt déçue... Dommage!



antigone 03/03/2011 17:40



Son dernier titre m'avait vraiment déçu. Je ne vais pas réitérer l'expérience au vu de ton article, dommage que cette excellente auteure écrive ainsi à présent...



Vero 06/03/2011 09:54



Dommage, comme tu le dis. Bord de mer était tellement beau et poignant! Et j'aime aussi ses pièces. Mais ces deux derniers romans m'ont déçue.