Catalogue des adieux

Publié le

montreuil-cataloguedesadieux

 

Gros gros coup de cœur pour ce Catalogue des adieux, sous-titré Roman pour images et signé Marina Mander au texte et Beppe Giacobbe aux illustrations. Alors roman ? livre illustré ? pour les petits ? pour les grands ? S’il fallait tenter de le définir, je dirais roman épistolaire illustré autour du thème de l’adieu avec des odeurs d’histoire d’amour.

Tout commence par une petite annonce de l’éditrice Nina Dermar : «  Recherche rédacteur de sexe masculin pour catalogue de lettres d’adieu (ruptures amoureuses, excuses en belle prose et autres aménités). » Répond à cette curieuse annonce Peter Faraway, sorte de globe-trotter habitué des départs et donc l’homme qu’il fallait à Nina pour rédiger des lettres d’adieux. Commencent entre l’éditrice et le rédacteur un échange de lettres professionnelles au départ – indications, remarques sur les lettres d’adieux envoyées, propositions de thèmes d’écriture – qui deviennent petit à petit plus personnelles. Intrigué par son étrange mission et par celle qui l’a initiée, Peter se fait de plus en plus pressant en voulant rencontrer Nina en chair et en os. Un jeu de chassé-croisé rempli de jolis mots et de grandes pages d’illustration colorées.

J’aime le principe de ce récit épistolaire, j’aime l’idée un peu folle d’un Catalogue des adieux « parce que trop d’histoires se terminent sans même un mot », j’aime la poésie, l’ironie, la mélancolie qui se dégagent de ces pages. Enfin il est bien agréable d’avoir en main un gros livre qui fait la part belle à l’illustration, la dégageant du texte pourtant bref ( à droite le texte, à gauche l’illustration pleine page). Bref vous l’aurez compris, ce livre lorgné des jours durant sur le stand des éditions du Rouergue s’est révélé un vrai gros bonheur à découvrir… et j’imagine à relire ! Merci à David qui me l’a gentiment offert (quand je vous disais que j’étais une fille chanceuse !)

 

"Le contraire de l'amour, ce n'est pas la haine, c'est l'adieu."

 

Catalogue des adieux de Marina Mander et Beppe Giacobbe (traduit de l’italien par Marc Voline). Editions du Rouergue/ mars 2008.

 

challenge-epistolaireOK.jpg


Une lecture qui entre naturellement dans le challenge épistolaire initié par Anne-Sophie et Azariel.

Publié dans Voyages à l'étranger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne Sophie 22/12/2010 10:55



un billet qui donne envie.


je te passe en catégorie supérieure et je mets un lien vers ton article !


merci pour ta participation :)


bonnes fêtes également



Vero 23/12/2010 07:35



Chouette alors: 1. si ça te donne envie! 2. pour mon passage en catégorie supérieure. ;)