Ne t'inquiète pas pour moi

Publié le

Clara vit avec sa mère, médecin. Ou plutôt elle passe sa vie à croiser sa mère. Elles se laissent des messages pratiques, des message d’amour, des rendez-vous souvent reportés sur la porte du frigo.  Et même lorsque la vie leur joue un mauvais tour, mère et fille continuent leur étrange correspondance parce qu’il est parfois plus facile d’écrire que de dire... Clara essaie d’être une ado pendant que sa mère essaie de vaincre la maladie. Elles se blessent, se séparent, se retrouvent, partagent, se cherchent, se ratent mais surtout s’aiment.
Un très beau roman épistolaire qui réussit la prouesse de faire naître des émotions à travers peu de mots. C’est juste, sensible et ça respire l’amour. Mais c’est terrible aussi tout en restant pudique sur la maladie qui ronge, que l’on devine entre les lignes. L’émotion est là, palpable, dans ces petits mots griffonnés parfois à la va-vite ou dans d’autres à peine plus longs. Et elle nous prend à la gorge tout simplement.


Ne t’inquiète pas pour moi d’Alice Kuipers traduit de l’anglais (Canada) par Valérie Le Plouhinec. Éditions Albin Michel (2008).


Publié dans Voyages à l'étranger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

sylvie 26/07/2008 12:22

j'ai bien aimé ce livre aussi. j'en retiendrai surtout son originalité.

Clarabel 10/06/2008 09:37

les dernières pages ont annoncé le déluge, pour moi !! :(

Véro 10/06/2008 20:25


Je te comprends! J'ai été émue aussi... euh le déluge en moins mais la gorge serrée tout de même.


Virginie 31/05/2008 10:23

Moi quand je l'ai lu j'ai pleurer tout le long...